À propos

Mise en situation

Après une rupture, vous souhaitez obtenir la garde de votre enfant et le versement d’une pension alimentaire. Vous faites face à une accusation criminelle et toute la procédure qui s’amorce vous rend anxieux. Un avis de résiliation de bail vous a été signifié et vous entendez en contester le bien-fondé.

Ce n’est qu’un pâle échantillonnage de situations où l’intervention d’un avocat pourrait vous être d’un grand secours.

Vous avez tout intérêt à vérifier auprès d’un bureau d’aide juridique si vous avez accès aux services professionnels d’un avocat.

Qui peut en bénéficier?

L’aide juridique est accordée aux personnes financièrement admissibles et pourvu que le service requis soit couvert par la Loi. En tenant compte de votre situation financière, ces services peuvent être gratuits ou moyennant le versement d’une contribution.

Le Centre communautaire juridique de l’Abitibi-Témiscamingue compte dans ses rangs 16 avocats compétents et expérimentés qui exercent dans huit bureaux répartis sur tout le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec. Outre les avocats permanents de l’aide juridique, les services peuvent également être dispensés par des avocats en pratique privée qui acceptent de tels mandats.

Pour vous assurer d’y avoir droit, vous devez déposer une demande auprès du bureau le plus près de chez-vous. Dans l’intervalle, vous êtes invités à parcourir le site où vous pourrez en apprendre davantage sur ce qu’est l’aide juridique et les différentes conditions vous permettant d’y avoir accès.


La petite histoire

C’est en 1972 que la Loi sur l’aide juridique a été adoptée. Cette loi s’inscrivait dans la foulée des lois à caractère social qui ont vu le jour au début des années 1970. De cette législation a découlé la création du réseau d’aide juridique qui permettait d’offrir des services juridiques aux personnes économiquement défavorisées dans l’ensemble des régions du Québec. Une structure décentralisée était préconisée avec la création de onze corporations régionales ayant leur propre conseil d’administration. C’est le 14 juin 1973 que le Centre communautaire juridique de l’Abitibi-Témiscamingue a officiellement vu le jour avec la tenue de la première assemblée de son conseil d’administration. Rapidement, les administrateurs alors en poste ont travaillé à la mise en place des différents bureaux d’aide juridique dans chacun des secteurs de la région. Au fil des ans, l’aide juridique s’est ancrée et aujourd’hui, c’est près de 12 000 demandes de service qui sont traitées annuellement. Le Centre compte toujours sur des administrateurs bénévoles issus du milieu qui donnent généreusement de leur temps. Des gens qui croient que permettre un accès à la justice, surtout pour des personnes ayant peu de moyens, c’est fondamental.

Le conseil d’administration du Centre communautaire juridique de l’Abitibi-Témiscamingue est actuellement composé des personnes suivantes :

  • Mme Nancy Burrows, présidente
  • M. Sylvain Blais, vice-président
  • Me Michel Rolland
  • Me Nathalie Gingras
  • Mme Linda Grégoire
  • Me Louis-Charles Bélanger
  • M. Pier-Paul Belzil-Lacasse
  • Me Marie-Hélène Bastien
  • Me Marie-Andrée Dubois